mercredi 20 mai 2009

BENSAIDA TAOUFIK,DIRECTEUR SPJ MONS/ MES COURRIERS...

RE: télégrammes et colis cadeaux envoyés aux enfants
De : MAOLONI MARIA PIA
Envoyé : mer. 17/06/09 17:56
À : taoufik.bensaida@cfwb.be
Cc :
Monsieur BENSAIDA Taoufik,

J’ai bien reçu votre email daté du 17/06/2009 à 13H56 et je souhaiterais y apporter mes commentaires :

Vous me confirmez que toute forme de correspondances que j’ai envoyée à mes enfants et mentionnant l’adresse du SPJ de Mons est bien arrivée « à bon port et remise par vos soins au papa », pour employer vos termes entre guillemets. Ce que vous écrivez me laisse un énorme doute et la question que je me pose est la suivante : « comment pouvez-vous affirmer que toutes les correspondances et colis cadeaux que j’ai envoyés à mes enfants soient arrivés « à bon port »,c’est-à-dire à mes enfants, si vous dites ensuite que vous les avez remis au père !!??? Pour en être certain et aussi convaincu que vous l’écrivez, dorénavant, vous devriez transmettre mes correspondances directement et en mains propres, à mes enfants.

Vous écrivez ensuite que ce système a été mis en place en 2008, visant le maintien de lien entre moi-même et mes enfants. Je voulais vous rappeler que le dernier courrier que j’ai reçu de mes enfants date du 10/03/2009 (une seule page contenant uniquement quelques collages d’images de chien) et le courrier précédant datait de juin 2008 ; donc un intervalle de presqu’UN AN entre ces deux courriers !!

Pourriez-vous, à l’avenir, vous assurer qu’une fréquence régulière (minimum une fois par mois) soit établie dans la correspondance que mes enfants m’envoie ?

Par ailleurs, je voudrais vous raffraîchir la mémoire car je m’aperçois que vous réduisez la réalité à votre avantage, bien évidemment, sans tenir compte du contexte et de l’origine de mes actions. En effet, vous écrivez que j’ai « saboté » cette initiative en publiant des photos et en prétendant que mes deux enfants étaient « kidnappées » et « violées » (je place les guillements là ou’ vous les avez placés dans votre email).

1° « saboté » : je n’ai aucunement « saboté » votre initiative de ce prétendu rapprochement mère-enfants, étant donné que c’est vous-même qui l’aviez déjà SABOTE’ le 21 décembre 2007. Ce fait vous a complètement échappé de votre mémoire me semble-il ! Je vais donc vous le rappeler :

Le 20 décembre 2007, vous m’aviez convoquée à vos bureaux. Ne pouvant m’y rendre, étant donné que je suis bloquée en Italie suite au mandat d’arret européen lancé par Rocco Antonini et le tribunal de Mons, contre moi pour enlèvement d'enfants (alors que ce même mandat a été révoqué en Italie!), ce sont les avocats des deux parties et le père qui y étaient donc présents. Durant cet entretien, vous aviez déclaré qu’un contact téléphonique sera autorisé entre mes enfants et moi-meme, le 21 décembre 2007 à 17 heures.
Un simple coup de fil qui représentait, pour moi, un soulagement et un espoir énorme. En effet, j’étais sans aucune nouvelle ni aucun contact avec mes filles depuis le 19 mai 2007 (le jour de leur rapatriement en Belgique), c'est-à-dire depuis presque 10 mois !!! Tout contact, même téléphonique, ayant été refusé par le père et ses avocats.

Le lendemain (le 21/12/2007), au lieu d'avoir, comme vous l’aviez convenu la veille, mes enfants au bout du fil, c’est vous que j’ai eu au téléphone. Vous aviez changé d’avis et vous m’avez expliqué que je devais cesser la "guerre", « ne plus faire de bruit autour de mon dossier; arreter internet et la presse… »… si j’espérais revoir mes filles. Que s’est-il donc passé en quelques heures et qui vous a fait changer d’attitude ?? Ou plutôt, quelles ont été les consignes que l’on vous a transmises afin que vous vous opposiez subitement à ces contacts entre mes enfants et moi-meme ? Il est inutile de vous défendre en argumentant mes lettres sur internet puisque mes avocats vous les avez déjà exposées lors de cet entretien déroulé en vos bureaux, le 20/12/2007 et, ce fait ne vous avait pas freiné dans la volonté d’établir un contact téléphonique entre mes enfants et moi-meme pour le 21/12/2007.

C’est donc, à la suite de ce revirement de situation et de votre attitude déshumanisée et illégitime, que j’ai publié un avis de recherche. Je vous rappelle également, en espérant que votre conscience ne vous pèse pas trop, que JE SUIS SANS CONTACT ET SANS NOUVELLE DE MES DEUX ENFANTS DEPUIS PLUS DE DEUX ANS !!! POUR LE SIMPLE ET UNIQUE MOTIF QUE VOUS VOUS Y ETES OPPOSE’ !
2° « kidnappées » : je vous rappelle que le rapatriement de mes enfants en Belgique est considéré ILLEGITIME pour la Cour Supreme de Cassation à Rome (décision de juin 2008). En effet, mes enfants ont été rapatriées le 19-05-2007, en Belgique, suite à une décision du Tribunal de la jeunesse de Ancona (Italie) datée du 17/05/2007 ; alors que ce meme Tribunal n’était pas compétent pour décider puisqu’il a chevauché la décision de la Cour d’appel de Ancona, datée du 12/12/2006, et qui avait révoqué le rapatriement de mes enfants et décidé de leur maintien sur le territoire italien. Par conséquent, mes enfants ont bel et bien été kidnappées, lors d’une promenade et rapatriées illégalement en Belgique.

3° « violées » : vous continuez à nier les viols que subissent mes enfants dans le milieu paternel ainsi que l’existence de la procédure pénale toujours en cours contre ces individus que sont le père, Antonini Rocco et le grand-père paternel, Antonini Roberto ! Je vous rappelle que j’ai déposé un pourvoi en cassation, le 05/05/2009, contre le jugement belge de non-lieu daté du 21/04/2009. De plus, vous omettez également le renvoi en justice du grand-père, en Italie. Un dossier pénal est ouvert en Italie contre ces deux sujets et l’audience pénale à charge de Antonini Roberto, inculpé de viols sur mineurs, prostitution de mineurs et détention de matériel pédo-pornographique, se déroulera le 08 juillet 2009 au Tribunal de Fermo (Italie). Arretez de maintenir une attitutde d’hypocrisie et de lacheté, Monsieur Bensaida ! Vous essayez sans doute de vous convaincre vous-meme en pretextant systématiquement le soi disant « conflit parental » au lieu d’invoquer plutôt la problématique de la pédo-criminalité. Vous savez pertinemment bien que, dans le cadre de mon dossier, il ne s’agit nullement d’un règlement de compte entre parents, mais bel et bien de crimes sur mineurs et de protections pédo-criminelles.

Mes enfants, en étant dans le milieu paternel depuis deux ans, sont en danger de vie ! Non seulement vous ne les avez pas protégées contre la violence sexuelle qu’elles subissent dans le milieu paternel mais vous avez continué à les maintenir dans un profond sentiment de détresse et d’abandon en maintenant ce déni de tout contact humain et légitime entre mes enfants et moi-meme, leur maman.

Comment pouvez-vous encore parler de bonheur pour mes enfants puisque vous les avez rendues orphelines de mère depuis DEUX ANS ?

Vous considérant comme une simple boite postale, je vous demanderai donc de transmettre, personnellement et en mains propres à mes enfants (et non plus au père), les correspondances et colis cadeaux que je leur envoie régulièrement.

De meme, je vous demande de veiller à ce que mes enfants m’envoient leur correspondance de façon régulière, à raison de minimum une fois par mois.

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire" (A. Einstein)

MAOLONI Maria-Pia,
MAMAN de FIONA et MILLA ANTONINI
« Sauver un enfant, c’est sauver l’humanité entière »

--------------------------------------------------------------------------------
Date: Wed, 17 Jun 2009 13:55:40 +0200
From: taoufik.bensaida@cfwb.be
To:
Subject: télégrammes et colis cadeaux envoyés aux enfants

Madame MAOLONI MARIA PIA

J'ai bien reçu vos email concernant les télégrammes et les cadeaux que vous avez envoyés aux enfants.
Je peux certifier que toute forme de correspondance destinée aux enfants et mentionnant l' adresse du SPJ de MONS
sont bien arrivés à bon port et remis par mes soins au papa.
Tout autre envoi adressé à une autre destination que le SPJ n' est nullement soumis à mon contrôle et je
ne peux d' aucune manière en garantir l' arrivée à bon port .
Je vous invite donc de mentionner uniquement l'adresse du SPJ de MONS pour toute correspondance avec les enfants.
Je voudrais vous rappeler que ce système a été mis en place en 2008, visant le maintien de lien entre vous et vos enfants
et qui devait progressivement aboutir à un plus grand rapprochement. Hélas, vous aviez complètement "saboté" cet initiative
en publiant des photos récentes envoyées par le papa pour montrer que les deux fillette se portaient bien et en prétendant
abusivement que FIONA ET MILLA étaient "kidnappées", "violées"... L'avis de "recherche"erroné aurait pu mettre vos enfants
en grand danger, indépendamment de l' impact qu' une telle attitude pouvait avoir sur l' équilibre des enfants déjà fortement
ébranlé par le conflit de leurs parents.
J' ose espérer que des perspectives de travail pourront être envisagées avec vous sur des bases nouvelles qui
permettraient d'avancer dans ce dossier et de rencontrer l' intérêt des enfants mais également des deux parents.
Dans l'état actuel des choses, le règlement de compte entre parents occulte l' intérêt supérieur des enfants et la préoccupation
première demeure celle de les "protéger" et de les " préserver "de ce conflit en attendant que chaque parent se remette réellement en question et qu'il oeuvre "sincèrement" au "bonheur" et à la stabilité de ses enfants
qui ont besoin "elles" de leurs DEUX PARENTS
______________________________________________________________________________

De : MAOLONI MARIA PIA (mariapia@live.fr)
Envoyé : mer. 10/06/09 09:44
À : spj.mons@cfwb.be

9 pièces jointes
TELEGRAMM...jpg (70,8 Ko), TELEGRAMM...jpg (52,4 Ko), TELEGRAMM...jpg (41,2 Ko), PACK CADE...jpg (109,2 Ko), TELEGRAMM...jpg (47,7 Ko), TELEGRAM ...jpg (63,3 Ko), PACK CADE...jpg (72,0 Ko), PACK CADE...jpg (203,9 Ko), PACK CADE...jpg (82,5 Ko)

Italie, le 10 juin 2009

Monsieur Bensaïda Taoufik,
directeur du service de protection judiciaire de Mons,

Au nom de mes enfants, Fiona et Milla ANTONINI, qui n'ont plus aucune nouvelle ni aucun contact avec moi, leur maman (même par téléphone !); ceci depuis le jour de leur rapatriement en Belgique (le 19 mai 2007), c'est-à-dire depuis DEUX ANS (TOUT CONTACT AYANT ETE REFUSE’ PAR VOUS-MEME ET PAR LE TRIBUNAL DE MONS !);

Au nom de l'intérêt supérieur de mes enfants et du respect de la Convention européenne des Droits de l'Enfant et des Droits de l'Homme (droits qui ont été, jusqu'à présent, bafoués par vous et certains magistrats du Tribunal de Mons-Belgique, auriez-vous l'obligeance de vérifier si tous les télégrams et colis cadeaux que j'ai envoyés à mes enfants (aux adresses ci-dessous) soient bien arrivés entre leurs mains. Pourriez-vous me tenir informée?
N'ayant AUCUNE information concernant mes enfants depuis DEUX ANS, je n’ai aucune certitude que tous les télégrams et colis que je leur envoie leur ont été effectivement distribués! Malgré mes nombreuses requêtes afin d'obtenir un droit strictement légitime et VITAL avec mes deux filles, à savoir celui de maintenir des contacts directs et personnels entre une mère et ses enfants; ce droit a été, jusqu’à présent, violé par vous et le Tribunal de Mons (Belgique). Plus qu’illégal, ce déni de droit est totalement INHUMAIN ! Mes enfants n’ont plus aucune nouvelle, ni de leur maman, ni de toute la branche maternelle ; tout contact ayant été refusé, de façon non fondée et en toute illégalité, par vous, le père (antonini rocco) et le Tribunal de Mons !
A chacun d’assumer les responsabilités dans les fonctions qu’il exerce. C’est la raison pour laquelle je vous demanderai de veiller à la distribution des courriers et colis que j’envoie à mes deux enfants et de m’en tenir informée.
En tant que maman, je demande, en urgence, d’obtenir des contacts directs avec mes enfants.
MAOLONI Maria-Pia,

MAMAN de FIONA et MILLA ANTONINI,
"Sauver un enfant, c'est sauver l'humanité entière"

TELEGRAMS ET COLIS CADEAUX ENVOYES A’ MES ENFANTS :

Le dernier colis cadeau que j’ai envoyé à mes deux enfants, en mai 2009, à l’adresse rue Boussart n°8 à 7130/Binche, m’est revenu en arrière, à mon domicile en Italie . Donc, je suppose que le père a décidé de ne plus accepter les colis que j’envoie à mes enfants, à l’adresse à Binche (Point N° 14).

Je vous transmets en fichiers-joints les différents telegrams et colis cadeaux que j'ai envoyés à mes enfants, depuis leur rapatriement en Belgique.

1) TELEGRAM du 07/04/2008 : adresse de destination (Pour Fiona et Milla, SPJ de Mons /taoufik bensaida, Place du Parc, 27 - 7000 Mons)

2) TELEGRAM du 22/04/2008: adresse de destination (Pour Fiona (anniversaire), Rue Hector Delanois, 13 - 7000 Cuesmes)

3) TELEGRAM du 22/04/2008 : adresse de destination (Pour Fiona (anniversaire), SPJ de Mons/ taoufik bensaida ...)

4) COLIS CADEAU du 06/06/2008 : adresse de destination (Pour Fiona et Milla), SPJ de Mons / taoufik bensaida...)

5) TELEGRAM du 10/06/2008 : adresse de destination (Pour Milla (anniversaire), SPJ de Mons / taoufik bensaida...)

6) TELEGRAM du 20/08/2008: adresse de destination (Pour Fiona et Milla), SPJ de Mons / taoufik bensaida...)

7) COLIS CADEAU du 08/10/2008 : adresse de destination (Pour Fiona et Milla), SPJ de Mons/taoufik bensaida...)

8) TELEGRAM et COLIS CADEAU Noël du 23/12/2008: adresse de destination (Pour Fiona et Milla), SPJ de Mons/ taoufik bensaida...)

9) TELEGRAM du 16/02/2009 : adresse de destination (Pour Fiona et Milla), Rue Boussart 8 (Binche)

10) TELEGRAM et COLIS CADEAU du 20/03/2009 : adresse de destination (Pour Fiona et Milla), Rue Boussart 8 (Binche)

11) TELEGRAM et COLIS CADEAU Pâques du 03/04/2009 : adresse de destination (Pour Fiona et Milla), Rue Hector Delanois 13 (Cuesmes)

12) TELEGRAM et COLIS CADEAU du 21/04/2009 (Anniversaire de Fiona et cadeau pour Fiona et Milla), Rue Boussart 8 (Binche)


13) TELEGRAM et COLIS CADEAU du 19/05/2009 : adresse de destination (Pour Fiona et Milla), Rue Boussart 8 (Binche)

14) Document de la poste sur le colis cadeau qui m’est revenu en arrière (MAI 2009).

15) LETTRE, TELEGRAM et COLIS CADEAU du 09/06/2009 (Anniversaire de Milla et cadeau pour Fiona et Milla) + colis cadeau du 19/05/2009 réexpédié : adresse de destination (Pour Fiona et anniversaire de Milla), SPJ de Mons – Taoufik Bensaida, Grand Rue 67-69 à 7000- Mons

N.B : La suite des fichiers-joints se trouve dans les emails suivants que je vous envoie ce jour.
Cet email et les autres, réunissant la suite des fichiers-joints,sont envoyés aux personnes suivantes :
- Mr Bensaida Taoufik, directeur du SPJ de Mons (spj.mons@cfwb.be);
- Mes avocats : Maître Delogne, Maître De Beco, Maître Taormina
- Mr Devos Bernard, délégué général des droits de l’enfant (dgde@cfwb.be) ;
- Mr Stefaan De Clerck, Ministre de la Justice (stefaan.declerck@just.fgov.be);
- Mme Lambot Laetitia,Secrétariat de la Commission de Déontologie, Direction générale de l'Aide à la Jeunesse (laetitia.lambot@cfwb.be)
- Madame Laurette Onkelinx,Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires sociales et de la Santé (info@laurette-onkelinx.be);
- Mr Wathelet Melchior, adjoint au Premier ministre, et secrétaire d’Etat à la Politique des familles (info@wathelet.fed.be)
- Monsieur Karel De Gucht, Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères (info@diplobel.fed.be)
- Mme Navanethem Pillay, Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme (infodesk@ohchr.org)
- UNICEF cbu@unicef.be , brussels@unicef.org

1 commentaire:

  1. Bonjour,

    Si vous êtes à la recherche d'une opportunité de travail sur internet !
    Que diriez-vous de recevoir un salaire chaque mois, à vie ?

    Vous pouvez vous créer un revenu passif à vie simplement en publiant des livres sur Amazon, sans avoir à faire de publicité ou créer de site, car c’est Amazon qui s’occupe des ventes en lui versant une partie comme commission.

    Vous pouvez générer des revenus réguliers et illimités, plus vous publiez d’ebooks plus vous gagnez.

    La formation est livrée avec 600 000 ebooks et 7 vidéos.

    Voici le lien: http://revenumensuel.com/

    RépondreSupprimer